Il est six heures, Saint-Maurice s'éveille...

hélas sous les parapluies.

À cœur vaillant, rien d'impossible,

les irréductibles arrivent.

Monsieur Jean, premier arrivé, premier installé, comme chaque année.

Huit heures. Olga, stoïque, bravant le crachin.

Aide-toi, le Ciel t'aidera. 

Du côté de l'Association du Pont... on rigole, on rigole.

Serait-ce déjà l'heure des crêpes ?

La pluie a cessé. Le Conseil municipal des enfants peut tenir son stand.

C'est du sérieux : le produit des ventes est dédié aux orphelins du Mali !

On s'promène, on s'renseigne, on marchande. Buiseness is buiseness.

D'aucuns se plaignent, d'autres jubilent.

Toujours la même chanson, toujours le même scenario.

Du côté des jeunes, les affaires marchent.

Les visiteurs affluent. On a le sourire. 

Anthony, Dahbia, toujours présents pour aider les enfants,

Françoise, Hélène et Philippe, pour soutenir l'équipe... 

... rejointe par Monsieur le Sénateur-Maire, très heureux de ses ouailles et

de leur belle action : Solidarité, Fraternité, on ne cesse de l' répéter.

Et le soleil, ce paresseux, venant ponctuer de ses doux rayons la phase finale 

de la brocante, tout cela, bien entendu, pour vous donner l'envie de revenir l'an prochain.